Honneurs - récompenses - presse

En  avril 2000, 10 ans après sa disparition, nous organisons une expo “Jacques Lippe toute une vie

Un moment chargé d’émotion tout comme la confection de ce site...

L'Eve du théatre en 1966, pour 'Maître Puntilla et son valet Matti'.

Presse

Nous possédons un vrai trésor, c’est assez extraordinaire, notre papa conservait tous les documents se rapportant à son métier.

 

Il a 15 ans quand il se produit pour la première fois sur scène,et il commence déjà à découper et coller les extraits de presse dans un petit carnet d’écolier. Quand je l’ai découvert ,après son décès, j’ai été très émue et admirative.

Papa était très sensible aux critiques...et au lendemain des premières , il achetait toute la presse le concernant , découpait et collait...mais ne datait rien et ne nommait presque jamais les journaux !

 

Voici donc quelques morceaux choisis ...parmi ces rôles préférés.

Nadine

 

-  “L’Alchimiste”,sa première prestation de comédien,en 1964

 

“Jacques Lippe, plus connu comme humoriste, joue pour la première fois la comédie, mais en donnant l’impression de n’avoir rien fait d’autre de la vie.”

 

“La soirée nous vaut également l’agréable surprise de découvrir un solide comédien: Jacques Lippe échappé des cabarets et des music-hall pour incarner un gros bourgeois paillard et naïf.”

 

-  “Maître Puntila et son valet Matti” Eve du théâtre en 1966

 

“Jacques Lippe,qui joue Puntilla, doit être à nouveau crédité d’une création marquante.Il sait être drôle et redevenir d’une cruelle dureté sans que jamais il donne l’impression de forcer . C’est assurément une “rondeur” dont le théâtre belge pourrait aujourd’hui difficilement se passer.”

 

“Mais le premier triomphateur de la soirée, c’est sans doute l’étonnant Jacques Lippe dans le rôle de Puntila.Ses numéros d’ivresse, ses entreprises de séducteur débraillé, ses fracassantes indignations… tout cela est de la plus haute qualité et d’une force comique vraiment exceptionnelle.”

 

En 1973

“ Puntila ubuesque, épais, énorme, bouffon, Jacques Lippe, qui peut donner toute la mesure à son talent, a une présence,étonnante, envahissante: par moments on ne voit que lui. “

 

-  “Mort d’un commis voyageur”

 

“Jacques lippe n’a pas fini de nous étonner, il révèle une sensibilité, une aptitude à exprimer aussi bien la détresse profonde que la plus candide mythomanie et une si constante humanité que c’est le personnage de Miller qui semble s’identifier à lui et non le contraire ! “

 

“Jacques Lippe est un Willy Logan splendide, bouleversant. Il a d’autant plus de mérite à s’identifier si parfaitement au faible bonhomme qu’il incarne qu’il est lui-même robuste. Sa prestation est d’un grand comédien.”

 

-  “ Le Mariage de Mademoiselle Beulemans”

 

En 1968

“Jacques Lippe se taille un triomphe dans le rôle de Beulemans.avec une santé, une puissance, une efficacité déconcertantes, il enrichit son rôle d’une action scénique permanente,d’un naturel criant, d’un comique irrésistible. A lui seul, il justifierait la reprise de la pièce et l’afflux d’un nombreux public.”

 

En 1978

“Merveilleux Jacques Lippe ! Voilà un superbe Beulemans à la mesure exacte du personnage, par la taille, la rondeur, le teint coloré, le poil court, le coup de gueule...Un Beulemans plein de saveurs,qui sue la mauvaise foi, les ambitions “présidentielles” , la générosité et la gueuze par tous les pores. “

 

En 1986

“Jacques Lippe, Beulemans définitif, grandiose, historique, à l’efficacité redoutable, qui mérite une claque presque à chaque syllabe.”

 

-  “ Les Soldats”

 

“Jacques Lippe est extraordinaire de présence, de naturel, d’authenticité. Il est Winston Churchill...UN beau rôle, difficile, pour un comédien de classe.”

 

“ Mais c’est,  bien sûr , l’exceptionnelle composition de Jacques Lippe qui retient surtout l’attention. En scène de bout en bout , il supporte pratiquement tout le poids de la pièce, sans la plus petite défaillance...C’est assurément une interprétation que les amateurs de théâtre se doivent de ne pas manquer.”

 

-  “Le Bourgeois Gentilhomme”

 

“Jacques Lippe est un Monsieur Jourdain Fastueux, pataud, ridicule, mais avec un pétillement dans l’oeil.”

 

“Un Monsieur Jourdain au-dessus de tout éloge, par un Jacques Lippe sur piédestal, replet, hilare, ravi de soi, pataugeant dans la duperie organisée,....Du grand et beau théâtre,”

 

-  “Le Faiseur”

 

“Jacques Lippe tient ici un rôle à la mesure de ses dons prodigieux de présence et de drôlerie...Il y faut du souffle et de la faconde, de la rondeur et de l’abattage, de l’esprit et de l’astuce: Jacques Lippe possède tous ces atouts , il en joue magnifiquement…”

“On a trouvé l’homme qu’il fallait en faisant jouer le rôle de Mercadet par Jacques Lippe qui vraiment fait un “numéro” truculent, plein d’avidité et aussi de rouerie, qui mérite un coup de chapeau.”

 

-  “Nathan Le Sage”

 

“Jacques Lippe nous donne de Nathan une image toute de justesse, de finesse, pétrie de la plus authentique humanité. Une nouvelle et mémorable création à mettre à l’actif de ce grand comédien.”

 

“Jacques Lippe qui fait bénéficier le personnage de Nathan de sa sérénité massive et obstinée…”

 

“Et Jacques Lippe est merveilleux dans son humanisme souriant et bonhomme.”